Projet des CE1

Projet année 2015-2016″ Les jeux sportifs, coopératifs et le vivre ensemble »

 

Jeux sportifs et jeux coopératifs

Qu’est-ce que le jeu sportif  à l’école ?
Le jeu sportif se définit par un système de règles, par un affrontement codifié, dont le but est de résoudre, par des actions en groupe, ou individuelles des situations problèmes définies au préalable.

Qu’est-ce que le jeu coopératif ?
Un jeu coopératif est un jeu sans gagnant ni perdant, sans exclu ni éliminé, sans camp fixe et permanent. C’est ce qui le distingue des jeux de compétition et de beaucoup d’activités sportives. Loin de critiquer les jeux de compétition qui développent aussi des valeurs, ici l’accent est mis sur convivialité, le plaisir de rencontrer les autres et un défi où l’enjeu est de gagner tous ensemble.
Le jeu coopératif est un jeu où le simple plaisir de jouer est mis en avant dans la poursuite de l’objectif de groupe qui sera atteint grâce à l’entraide dans les interactions.
L’enfant doit faire la différence entre « réussir » et « gagner ».

 

Les enjeux pour les élèves

  1. Distinguer les jeux coopératifs et les jeux sportifs.
  2. Comprendre que les jeux sportifs peuvent être coopératifs.
  3. La pratique des jeux sportifs collectifs ou individuels participe à la construction chez l’élève,  du savoir vivre ensemble, structurée par la mise en place et le respect de règles précises.
  4. Les esprits mêlés du jeu coopératif et du jeu sportif aident l’enfant à avoir confiance en lui et à avoir confiance dans les autres.

 

Le projet tout au long de l’année

En pratique, au cours de l’année, des défis individuels, coopératifs et équitables sont mis en place.
Ces activités trouvent un lien avec un cheminement tout au long de l’année, sur le vivre ensemble en classe, facilité par la lecture d’un roman, (à définir), par un travail en amont sur les jeux olympiques (découverte du monde), mais aussi par l’organisation de débats philosophiques (langage oral) en visant les objectifs suivants :

  1. Elaborer, comprendre accepter et respecter un ensemble de règles.
  2. Respecter la différence, les possibilités de chacun et en tenir compte dans le jeu.
  3. Avoir confiance en soi et avoir confiance dans les autres.
  4. Prendre conscience de l’autre, physiquement et psychologiquement.
  5. Devenir acteur responsable.

 

Des exemples de mise en œuvre de jeu coopératif expérimenté dans la classe

 

  • Tous aux abris : tous assis en cercle, les yeux fermés. L’animateur colle sur le front de chaque participant une gommette d’une couleur déterminée (choix entre 4 couleurs). Aux 4 coins de la pièce, l’animateur colle une gommette d’une couleur. Ensuite, il prévient les participants qui ont ouvert les yeux qu’une bombe va exploser dans 30 secondes. Ils doivent gagner, sans parler ni écrire, leur abri anti-atomique (correspondant à la couleur qu’ils ont sur le front).

 

  • Palmier, éléphant ou lapin : tous debout en cercle, l’animateur au milieu.  Il montre aux participants comment mimer :
  • Un éléphant => par 3 : celui du centre est fléchi vers le sol et joint les bras pour signifier la trompe de l’éléphant. Les deux personnes de chaque côté font les oreilles en arrondissant leurs bras.
  • Un lapin => par 3 : celui du centre met ses deux mains devant la bouche pour représenter les dents.  Les deux personnes de chaque côté tendent un bras derrière la tête de la personne qui se trouve au centre pour faire les longues oreilles.
  • Un palmier => par 3 : celui du centre pointe les bras, l’un à gauche et l’autre à droite pour former un palmier à trois branches.
  • Les autres joueurs font de même. La personne au centre désigne un participant en disant l’un de trois éléments, « palmier », « éléphant » ou « lapin ».  Le participant ainsi désigné est le centre du mime et représente ce qui est demandé avec ses deux voisins. Celui qui se trompe va au centre et le jeu recommence.

 

  • Les marins : les participants se déplacent en formant une seule file le long d’une ligne centrale.  Si le commandant (le 1er de la file) crie « tribord », tout le monde tourne à droite, s’il crie « bâbord », chacun vire à gauche. « En avant toutes ! » signifie le retour au centre. Le chef lance ses ordres de plus en plus vite, et chacun doit être vigilant pour ne pas se tromper. Ensuite si le commandant crie « requin », les joueurs forment un énorme poisson que le requin n’osera pas attaquer. Quand les participants entendent « pieuvre », ils se collent les uns aux autres de telle sorte que les tentacules de l’animal ne puissent pas les arracher.

 

 

Projet année 2014-2015 « Les sciences » en vue de la sortie scolaire aux Estables

En perspective de la sortie scolaire des 18 et 19 juin 2015 aux chalets du Mézenc, aux Estables (Haute-Loire), le travail spécifique au projet d’école dans le cadre des sciences pour la classe de CE1 va s’orienter, tout au long de l’année scolaire, autour de plusieurs domaines :

  • domaine du vivant,
  • domaine de la matière et des objets,
  • comparaison de paysages,
  • représentation de l’espace (carte).

L’observation des rapaces au musée « L’école du vent », va nous conduire à étudier le monde du vivant. En particulier, nous étudierons le cycle de la vie des êtres vivants et le régime alimentaire des espèces animales.
Pour compléter le travail sur les oiseaux, aux chalets du Mézenc, nous fabriquerons un nichoir.

La visite du parc éolien près des Estables nous permettra d’observer des notions que nous aurons vues en classe comme la nécessité d’économiser l’énergie ou les différents types de paysages.

 

 

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés.